Parce que la vie c'est comme ça...

14 février 2010

Il est 23h16. j'ai un cours à huit heures demain matin. Je viens de m'user les yeux à relire mon blog au complet. Le premier article date quand même du 22 décembre 2007. C'est spécial ! À ce moment là, j'étais en secondaire 5, je venais de finir mon projet personnel, j'avais décider ce que je voulais faire dans la vie sans être trop sûre de ce que ça impliquait et je ne sortais pas encore avec Oli. :P

Il me semble qu'il y a une vie entière entre maintenant et ce temps là. Et en même temps je me reconnaîs tellement dans ce que j'écris. Je me sens profondément encore la même.

Posté par espoir11 à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


J'ai soudainement eu envie d'écrire quelque chose

J'ai fait un constat en fin de semaine: la vie commence vraiment à aller vite !

Trop vite... C'est excitant mais un peu épeurant.

Posté par espoir11 à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2009

joie quotidienne

Est-ce que je vous avais dit que j'ai trouvé la personne la plus sympathique au monde ?!

Roulement de tambour, fébrillité dans l'assitance, et le gagnant/the winner...

L'emballeur de mon épicerie Lavaloise ! < °pouit!° déception générale >

Je vous jure ! C'est peut-être juste un facing ou ben une stratégie de marketing mais ce gars là... c'est l'homme le plus sympathique que j'ai vu jusqu'à maintenant à Laval. Il est dans la début vingtaine peut-être, je ne l'ai jamais vu au Cégep et il est presque toujours là quand je vais à l'épicerie. Je me l'imagine comme un gars qui savait pas trop quoi faire de sa vie et qui a finit par faire de sa job à temps partiel une job à temps plein. Un peu pathétique vous trouvez ? Nah, pas du tout ! Si vous le voyiez aller vous penseriez comme moi. Ce gars là pourait faire ça tout le reste de sa vie que je trouverais même pas ça dommage ! Il est fait pour ce job là ! En fait on dirait que la job a été fait pour lui ! Y pourrait gagner le concours international des emballeurs. C'est pas compliqué, je serais même déçue si il changeait de job !

Bon, ça l'air excessif comme ça mais il est super coquin comme emballeur ! Il prend le temps de jaser avec tous les clients tout en restant efficace ! Et quand vous vivez dans une ville où les seuls gens que vous croisez dans les rues sont des étudiants snobs ou des citoyens enragés par le trafic, aller faire un tour à l'épicerie du coin et croiser un pur Lavalois sympathique, ça soulage un peu !

Bref, je clos cette ôde à mon emballeur en précisant à Oli (si il lit ceci) qu'il peut arrêter de s'inquiéter. Je n'ai pas l'intention de le quitter pour marier cet inconnu bien qu'il soit sympathique.

C'est pas lui que j'aime... ;) <3

Posté par espoir11 à 22:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 novembre 2009

L'évènement de l'année

J'ai calculé mon budget, arpenté le site internet de l'évènement, investigué sur les nouveautés, prévu mon horaire à la minute prêt, feuilleté le guide du visiteur, étudié le plan du site, choisis l'endroit où Bruno Blanchet pourra poser sa signature dans son dernier livre...

Et maintenant ? Maintenant, il ne me reste plus qu'à tourner en rond et culpabiliser pour le cours que je vais manquer demain (pour la cause, bien sûr !)

Salon du livre, me Voilà ! 

Posté par espoir11 à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2009

Tout le monde en parle

C'est fou ce que cette émission m'intéresse. Il y a des gens connus qui y passent et des moins connus...mais ce sont toujours des gens qui ont quelque chose à dire. En fait ils ont plusieurs choses à dire.

Aujourd'hui, Claude Dubois expliquait le scandale (exagéré selon lui et selon moi) que sa vaccination précoce pour la H1N1 a fait éclore. Puis plus tard, Steven Guilbeault, écologiste et défenseur de Équiterre, vient parler des changements climatiques et de l'engagement du Canada face à la situation. Engagement mince et inefficace qui intéresse peu (ou pas) notre cher premier ministre. Et quand j'y pense un peu, c'est aussi un engagement qui intéresse peu (ou pas) la population québécoise et canadienne vu l'inactivité et la paresse des gens sur ce point.

Ça me décourage un peu.

Je me dis que si les gens se découvrait une peur aussi maladive envers les changements climatiques qu'envers la grippe H1N1, ça serait pas long que le problème serait régler non ? Ça prendrait aussi peu de temps qu'il n'en faut pour trouver un nouveau vaccin que pour découvrir comment faire la voiture électrique la plus efficace. On donnerait une formation à tous sur le compostage et l'achat responsable. On retirerait du marché tous les produits suremballés et surtransformés en moins de temps qu'il ne le faut pour faire une campagne de vaccination panquébécoise et on craindrait une pénurie de bacs bleus dans les magasins et d'employés dans les centres de recyclage.

Haa... c'est beau rêver. Pour l'instant, tout le monde en parle mais personne n'agit.   

Posté par espoir11 à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2009

Y'a un truc que j'aime pas de la Ville. (Bon c'est pas le premier vous allez me dire alors je vais reformuler)

Y'a un AUTRE truc que j'aime pas de la Ville.

J'ai beau me concentrer, chercher, passer par n'importe quel chemin... j'arrive pas à trouver l'odeur de l'automne. En sortant de l'école, ça sent la cigarette, dans le stationnement c'est le goudron et l'essence, devant les résidences c'est l'odeur des p'tits plats cuisinés (ou réchauffés c'est selon) des étudiants, devant l'entrée c'est la sortie de sécheuse qui sent le parfum... Je suis même allée faire un tour sur le plateau Mont-Royal hier (cours d'anglais oblige...) et jamais j'ai senti la trace d'une odeur normale d'octobre. Moufette, resto qui sert des bagels, sortie de métro (beurk)...Et l'automne elle ? Nah ! Y'a bien le froid qui m'emplit les narines... mais pas d'odeur de feuilles, de terre mouillé et de bois sec.

Rien qui puisse réveiller ma mémoire olphactive et me replonger dans la nostalgie habituelle. C'est pas que je m'ennui de la nostalgie (ce qui est un peu paradoxal) mais des fois c'est plaisant de se souvenir... Non ?

Posté par espoir11 à 19:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 septembre 2009

Vendredi midi

Cours de philo.

La prof parle d'un texte écrit par une femme juive dont la famille s'est fait décimer par le méchant Hitler. Cette femme essaie de comprendre comment l'homme peut devenir aussi méchant, au point de tuer froidement des millions de semblables.

Des explications, des exemples tordus, des vidéos de la liste de Schindler où on voit au moins une trentaine de personne se faire tirer à bout portant en pleine rue et des images de camps de concentration plus tard... c'est la pause.

Je me retourne vers mes comparses de cours encore troublée de images et me demandant sérieusement comment l'homme fait pour être aussi horrible et c'est leur conversation qui me surprend.

C'est que mes comparses, plus ou moins affectées, sont plutôt très occupées... à chialer du temps de pause accordé pour un cours de trois heures.

C'est peut-être moi qui trippe trop philo aussi. Pas la philo où on étudie la façon de penser plus ou moins actuelle de vieux croûtons de la Grèce Antique, non. La vraie philo où on voit les vraies choses de la vie. Qu'est-ce que le bonheur ? D'où vient le mal ? etc... Avec une prof passionnée et intéressante en plus.

..Ou c'est peut-être tout simplement moi qui est trop sensible au sort de l'humanité aussi. On sait jamais, hein ?!      

Posté par espoir11 à 14:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 août 2009

En poussant mon panier...

C'est fou ce qu'il pouvait y avoir du monde à l'épicerie en ce dimanche après-midi ! Il faut dire que c'est la veille de la rentrée et que les étudiants déménageaient en majorité aujourd'hui dans les résidences du collège. Résultats: des tas de nouveaux étudiants poussant leurs paniers dans les allées, suivis de près par une maman inquiète qui leur prodigue une foule de conseils culinaires de dernière minute. " Ça c'est pratique, ça se congèle bien." , "Pourquoi tu prends pas celui-là à la place ?", "Tu mets ça 20 minutes au four et après tu rajoutes la sauce et..."

Je croyais qu'il n'y avait que ma mère qui faisait ça !

Faut croire que ça les détends de faire ça. En nous laissant dans nos petits appartements, on dirait qu'elles se sentent coupables, elles se rendent compte qu'elles n'auront plus le contrôle sur ce qu'on fera, elles s'inquiètent...C'est comme si elles se rendaient compte tout d'un coup qu'il leur reste encore beaucoup trop de choses à nous montrer dans la vie avant de nous laisser partir... Alors pour calmer leur inquiétude, elles remplissent nos garde-mangers. Ou plutôt, elles vident leurs garde-manger, leurs congélateurs, leurs frigo, leurs porte-feuilles pour être certaines qu'on ne manque pas de bouffe. Elles ne peuvent pas être sûres qu'on va aimer nos cours, qu'on va bien s'intégrer, qu'on va vivre dans un environnement sain, qu'on va se coucher tôt et bla bla bla... Mais elles peuvent être sûres d'une chose: on ne mourra pas de faim.

Maintenant que nos frigos sont tous remplis, l'année peut commencer. :P

Posté par espoir11 à 19:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]